Échiquier Nancéien
 Nouvelles 
AccueilNouvellesVie du club • Deuxième ronde des Interclubs

Vie du club

Deuxième ronde des Interclubs

Imprimer l'article Envoyer cet article à un ami. 
Ce dimanche 18 novembre se déroulait la 2e ronde des interclubs pour nos 3 équipes : Neufchâteau, St-Dié des Vosges et Seichamps furent nos adverses respectifs en N4, D1 et D2.

Nancy I - Neufchâteau



Pour cette 2e ronde des interclubs nous avions l’avantage d’accueillir l’équipe de Neufchâteau. Je dis avantage, car en ce week-end d‘action des gilets jaunes, il était plus simple de jouer à domicile que de se déplacer. D’ailleurs, notre rencontre fut la seule du groupe à s’être déroulée, les autres équipes ayant jugé plus prudent de reporter leur match, dont celui qui devait se jouer dans nos locaux entre Châlon et Epinal.
Vu la justesse actuelle de nos effectifs, plusieurs indisponibilités dans l’équipe de D1 de Roger obligèrent les 2 capitaines de D1 et de N4 à composer pour ne pas trop handicaper l’équipe de D1 : Philippe jouerait au premier échiquier de la D1, et les 2 équipes se présenteraient chacune avec un forfait au dernier échiquier.
Malgré ce point de handicap, les forces en présence nous permettaient d’envisager une victoire plutôt facile, car nous étions plus forts en elo sur tous les échiquiers (de 250 points en moyenne). Mais la suite montra que cet optimisme initial a failli être pris en défaut, et qu’il s’en fallut de peu pour que connaissions notre première défaite de la saison.

Une fois n’est pas coutume, c’est moi (Daniel) qui ouvrit le bal. J’ai émergé de l’ouverture avec une bonne position, et une imprécision des Blancs me fit rapidement gagner un pion, dans une position compliquée où tout se jouait sur la domination des cases centrales. Il y eut ensuite un loupé de chaque côté, avant que mon adversaire ne commette la faute décisive qui lui coûta une pièce. Il abandonna quelques coups plus tard.

Denis m’emboîta le pas peu après. Il avait pourtant perdu un pion dès le début de la partie, dans une obscure variante sicilienne qu’il ne connaissait pas du tout. Elle devait être vraiment plus qu’obscure, cette variante, pour que notre encyclopédie échiquéenne sur pied ne la connaisse pas ! Toujours est-il que pour ce pion de retard, Denis obtint une avance de développement maousse, qu’il mit à profit en compliquant à loisir et en traquant le Roi noir déroqué resté au centre. Il est comme un poisson dans l’eau dans ce genre de situation, et se préparait à porter l’estocade quand les Noirs abandonnèrent. Je le laisse conclure, dans son style inimitable : « Une exécution en 20 coups, une miniature propre de A à Z. »

Stéphane préserva notre avance de 1 point en annulant sa partie. Il avait voulu mettre ses pas dans ceux de Carlsen, qui la veille avait joué la même ouverture contre Caruana. C’était osé, car il ne la connaissait pas cette ouverture, mais il avait suivi l’analyse post-mortem des 2 champions, ce qui lui avait permis d’en assimiler les principales idées. Mais il ne put tester longtemps ses toutes nouvelles connaissances, car les Noirs dévièrent rapidement pour s’engager dans une variante annulante sans aucun relief. Stéphane refusa cependant une proposition de nulle, car il avait un dernier piège à tenter, mais son adversaire l’éventa, et il ne put que se résoudre à conclure la paix.

Après un début de partie et de milieu de jeu relativement équilibré, Igli avait fini par prendre un avantage quasi décisif en gagnant une qualité et un pion, mais commit une gaffe peu après et se retrouva en grande difficulté. Son adversaire lui rendit heureusement la politesse, et cette fois Igli ne lâcha plus le morceau et concrétisa son avantage en finale. Cette partie mouvementée aurait tout aussi bien pu basculer dans l’autre sens, ce qui aurait changé l’issue du match, mais ça, nous ne le savions pas encore à ce moment-là.

Après 4 parties nous avions donc refait notre retard initial et menions de 2 points. C’est alors les Néocastriens sonnèrent la révolte. Christophe et Nicolas affrontaient de jeunes adversaires visiblement sous-classés, qui surent saisir leur chance quand elle s’offrit à eux.

Christophe avait lancé une attaque sur l’aile Roi, mais dut faire face à une contre-attaque sur l’aile Dame où il venait de roquer. La position était très tranchante, et le moindre faux-pas de part et d’autre pouvait être fatal. Christophe commit une imprudence dont son adversaire profita illico pour prendre l’emprise sur la partie et lancer une attaque de mat sur le roque blanc très affaibli. Une attaque menée avec une maîtrise plus proche des 2000 elo que des 1464 elo que ce joueur affichait, ce qui lui permit de marquer le point.

Nicolas avait quant à lui dominé l’ouverture et le milieu de jeu, et avait obtenu une finale techniquement gagnante. Mais après quelques imprécisions, son avantage s’évapora. La nulle était alors encore à portée de main, mais la frustration d’avoir laissé échapper la victoire qui lui tendait les bras lui fit commettre, pour tenter d’éviter la nulle, une dernière erreur décisive. Son adversaire, galvanisé par ce retournement de situation inattendu, joua impeccablement la fin de partie pour ramener le score de son équipe à égalité.

La dernière partie en cours, celle de Pablo, allait donc décider de l’issue du match. Nos affaires se présentaient plutôt bien : Pablo avait nettement plus d’espace et des pièces bien plus actives que son adversaire. Mais la tension était palpable autour de l’échiquier, car un faux pas était toujours possible, qui aurait permis aux Néocastriens de réaliser l’exploit. Mais notre joueur avait pour cette fin de partie un public de choix, qu’il ne pouvait décevoir : sa femme et sa petite fille, qui pour ses même pas 3 ans faisait preuve d’une patience remarquable, devant ces adultes qui étaient assis là quasiment sans bouger, à regarder interminablement les jolies pièces en bois devant eux, alors qu’ils aurait été tellement plus agréable de les pendre en main pour jouer avec. Elles sont parfois un peu bizarre ces grandes personnes… Pablo ne se déconcentra pas, réussit à gagner une qualité et manoeuvra habilement pendant une vingtaine de coups, à la Capablanca, pour éliminer toute possibilité de contre-jeu. Son adversaire finit en position de quasi-zugzwang : sous peine de voir sa position s’écrouler, il en était réduit à des coups d’attente. Pendant ce temps, Pablo mit lentement, mais inexorablement tout en place pour l’assaut de mat final. Son Cavalier entreprit une pérégrination qui allait l’amener sur l’aile Roi blanche pour un joli tableau de mat que je vous laisse apprécier. Il vous faudra cependant trouver les 2 derniers coups, ce qui à ce stade n’est plus très compliqué :


Noirs au trait. Mat en 2.

Une partie maîtrisée de bout en bout, qui nous permet de remporter le match d’une courte tête par 4 à 3, au grand soulagement du capitaine !

Daniel



Saint Dié - Nancy II




En ce dimanche 18 novembre, l’équipe 2 de l’Échiquier Nancéien se déplaçait en terre vosgienne, au club de Saint Dié des Vosges.
Sur le papier, c’est la plus forte équipe du groupe, il nous fallait donc constituer une grosse équipe pour avoir des chances de montée. Oui mais voilà, le sort ne nous a pas été favorable.
Avec pas loin de 6 joueurs manquant à l’appel, nous sommes passés d’une forte équipe à une équipe boiteuse avec 2 joueurs en moins.
Notre bon capitaine conserva son optimisme. En fin stratège, il commença par décider le capitaine de la N4 de nous prêter un joueur, puis évalua les forces en présence et composa son équipe.
Perturbation routière, pour je pense presque toutes les équipes qui se déplaçaient, les « gilets jaunes » bloquaient les routes. Pour nous le résultat de ces actions fut un peu plus d’une demi-heure de retard. Heureusement nos adversaires furent très fair-play, ils nous attendirent pour démarrer les pendules.
Installés à la tour de la liberté, la salle surplombait la ville avec une vue imprenable sur les ballons vosgiens.
C’est donc avec une trentaine de minutes de retard que les parties débutèrent.
Notre capitaine avait eu le nez fin, chaque joueur eu à peu près l’adversaire prévu, surtout aux 2 premiers échiquiers.
Ce fut comme d’habitude Stanislas qui finit sa partie en premier. Avec un pion de moins il sut bloquer la position et obtenir la nulle.
Avec le forfait, le score était toujours de 1-0 contre nous.
Denis P au quatrième échiquier, rata complètement son ouverture, une slave me semble-t-il. Il continua quand même de batailler, mais quand il s’aperçut que sa défense prenait de plus en plus l’eau, il abdiqua.
Le score s’aggrava 2-0
Avec mon ouverture très passive, je n’arrive pas à avoir de l’espace pour attaquer. Après beaucoup d’échange, je perds un pion mais je réussis à installer ma Tour dans le camp adverse pour faire une répétition de coups synonyme de nulle.
Toujours 2-0, nous pouvions néanmoins toujours espérer un match nul, les deux positions sur les échiquiers restants étaient plutôt en notre faveur.
Notre bon capitaine Roger , avec le petit avantage d’une pièce contre deux pions, avait presque réussi son pari, tenir tête à la jeune et talentueuse déodatienne. En me voyant annuler ma partie, croyant que les carottes étaient cuites, il accepta la répétition de coups. Peut-être que les gilets jaunes l’avaient perturbé, peut-être que la recherche de joueurs et la composition de l’équipe l’avaient trop stressé, peut-être que la vue sur la ville l’avait étourdi, toujours est-il, nous perdîmes l’espoir du partage des points.
Philippe, au premier échiquier, après une ouverture Torre, enfin il me semble (je suis nul en ouvertures !), trouva une combinaison qui fit gagner un Cavalier net. Avec un pion et une pièce en moins son adversaire continua quand même en espérant une nulle ou une faute, mais Philippe tint bon et sauva l’honneur.
Grâce à notre bon capitaine, nous ne rentrâmes pas si ridicules avec au moins 30 minutes de retard à cause encore une fois des « gilets jaunes », mais pas ridicules.

Nous perdons 2-1.

Merci à Roger pour son excellent capitanat. Nous vous donnons rendez-vous le 2 décembre contre Stanislas Échecs.



Nancy III - Seichamps V

Après avoir affrontés nos amis seichanais lors de la ronde 1, notre équipe 3 rencontrait pour cette 2e ronde nos amis ... seichanais, avant d'aller affronter lors de la 3e ronde nos amis ... seichanais, omniprésents dans ce groupe avec 3 équipes en compétition.

La première manche de la rencontre nous fut favorable : Gérard, Michel et Cyril s'imposèrent, alors que Christophe dut s'incliner devant le président de Seichamps, Alain Baris. Mais les Seichanais prirent leur revanche lors de la 2e manche, en gagnant sur les 2 premiers échiquiers et en annulant sur les 2 échiquiers suivants.
Le résultat final est un match nul 3-3, quelque peu frustrant pour nos couleurs au vu des forces en présence.

Avec une défaite à la ronde 1 contre Seichamps IV et un match nul à la ronde 2 contre Seichamps V, la logique voudrait une victoire à la ronde 3 contre Seichamps VI ...
Partager
Vie du club: Nouvelles
Cet article a été lu 207 Fois. | Voter: 9.67 | Votes: 3.
  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10  

 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Auteur Conversation
Stanislas
Posté le: 22/11/2018 19:21  Mis à jour: 22/11/2018 19:29
Inscrit le: 13/2/2009
De:
Envois: 3
 Re: Deuxième ronde des Interclubs
En fait c'est Denis qui a finit en premier sa partie.

Mon adversaire m'avait pas dit qu'il était 1850 en elo rapide. J'ai rien vut de toute la partie. Je fait une gaffe dans l'ouverture, puis je perd un pion et je me retrouve rapidement dans une finale tour + fou de mêmes couleurs. J'arrive à me procurer un pion passé et toujours sans rien comprendre à la position, je réussit sans le savoir à trouver les lignes qui annulent dans les 30 derniers coups de la partie. J'ai eut du bol

Tham tu aurais put mettre un lien vers l'article Wikipedia de la Tour de la Liberté https://fr.wikipedia.org/wiki/Tour_de_la_libert%C3%A9_(Saint-Di%C3%A9-des-Vosges)
Répondre
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 


Perdu le mot de passe ?

Mini calendrier
Septembre 2019
Add event Proposer
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

Mairie de Nancy


Radio Fajet

Contre la discrimination

Échiquier Nanceien : 8 rue Jeannot 54000 Nancy